Thorame et ses environs



Thorame-Haute - Le pont de Serpegier
->thorame.php Index

Coordonnées

Thorame-Haute - le pont : 44.100268, 6.569344


Description
top

Quelques précisions pour situer le Pont du Moulin.

            Depuis les temps reculés, la vallée du Verdon, pays montagneux, aux hivers rigoureux par l’enneigement ou les fortes pluies, aux reliefs difficiles par l’escarpement des sites, les voies de communication étaient rares et précaires. Au début de notre ère deux axes principaux traversaient les actuelles Alpes de Haute-Provence.

Axe Sud   -   Nord
Marseille-Briançon : par Manosque et Sisteron.
Hyères-Col de l’Arche : par Riez et Allos
Nice-Col de l’Arche : par la plaine du var et Allos

Axe Sud   -   Nord Est
Glanum-Digne : par Forcalquier

Une voie romaine reliait aussi le Ht Verdon au départ d’Allos vers Digne.

            Cette voie longeait le lit du Verdon sur sa rive droite passant par Thorame-Haute, au pied du Serret, vers Thorame-Basse puis, traversait les communes de Lambruisse et Tartonne pour rejoindre Digne.

            Propriété de la commune de Thorame-Haute, le pont du Moulin est localisé au quartier de l’Iscle, en bordure de la R.D.908 en direction de Beauvezer, à proximité des ruines d’une bâtisse qui abritait en son temps un ancien moulin à farine, devenue au 19° S. une draperie, avant d’être transformée en scierie pour arrêter toute activité vers 1930.

            Classé Monument Historique le 25 mars 1977, malgré sa protection et bien que ses voûtes paraissent en bon état de conservation, le pont est devenu difficile d’accès et laissé, depuis des décennies, en complet délabrement. Il ne sert actuellement que de passage pour accéder à la montagne de Serpegier ou à celle du Mont.

            L’Histoire raconte qu’en 1625, lors d’une assemblée générale des communautés publiques qui se tenait à Lambesc dans les Bouches du Rhône, les consuls de la vallée du Ht Verdon avaient demandé la construction d’un pont en pierre en remplacement du mauvais pont en bois qui était en place pour le passage des habitants d’Ondres et des troupeaux en transhumance durant l’été.

            Ce n’est que le 26 août 1682 que les consuls de Colmars et de Thorame-Haute établissent le projet du nouveau pont. Après adjudication, c’est Maître Eustache Ventre de Colmars qui est chargé de  la réalisation de l’ouvrage pour la somme de 3000 livres.

            Le pont sera construit entre 1685 et 1688.

            A réception de l’ouvrage, les représentants de la province constatent que l’exécution n’est pas conforme au devis établi qui ne prévoyait qu’une seule arche. Par l’explication donnée aux consuls présents à la remise des travaux, le maitre d’œuvre signale que suivant les métrés du devis, le pied-droit côté montagne serait sur un terrain instable. Il justifie ainsi sa décision de rallonger le pont de quelque 3 mètres permettant d’asseoir et de consolider la culée de l’arche secondaire sur un rocher bien ancré. Il signale aussi qu’en cas de grosses fontes de neige ou de fortes pluies le débit de la rivière se trouverait mieux canalisé pour l’écoulement de l’eau par cette arche supplémentaire. Il faut penser que cette judicieuse construction, l’esthétique de sa réalisation et les explications du maitre d’œuvre ont convaincu les consuls en acceptant cette modification, tout en considérant qu’il devrait percevoir un paiement pour cette besogne supplémentaire. Ce qui fut fait.

            Si le pont est sécurisant, construit dans un site agréable, le chemin qui conduit à Ondres emprunte un parcours abrupt au pied de la montagne de Serpégier. Placé à l’ubac, donc privé de soleil plusieurs mois de l’année, il est envahi par la neige et le verglas rendant le trajet dangereux. Au dégel, des éboulements se produisent causant de fréquents accidents.

            En 1881, avec l’endiguement du Verdon sur sa rive droite, la commune obtint le changement du tracé du chemin vicinal ordinaire n° 2 conduisant à Ondres. Une passerelle est alors réalisée en amont du pont du Moulin. Ce nouveau pont en bois fut construit sur pilotis avec croisillons pour soutenir le tablier. Plus d’une fois les remous impétueux du Verdon ébranlèrent l’ouvrage qui fut emporté en 1917 par de grosses fontes de neige et de violents orages. Des passerelles de remplacement furent installées; ce n’est qu’en 1924 que la construction d’un nouveau pont fut commencée. Souvent arrêté par manque de crédit, il ne fut achevé qu’en…1955.

Et depuis cette date tous les ans, avec les intempéries, le pont reçoit toujours les assauts et les remous du torrent.

            Depuis 1999, un nouveau pont avec une bonne assise enjambe le Verdon.

            Enfin depuis 2009, pour aller à Ondres avec ce nouveau pont et la réfection de la chaussée, l’accès est plus direct et le trajet agréable

Caractéristiques du Pont du Moulin

Construction                1685 – 1688
Protection                    Classé MH le 25.03.1977
Cours d’eau                 le Verdon
Type                            Dos d’âne

Longueur         41,00 m.
Largeur            2,30 m.
Hauteur            9,00 m.  -  2,80 m.
Arches             17,00 m.  -  9,00 m

Matériaux         Pierre
M. Œuvre        E. Ventre      Colmars

Sources :

A.D. série C    Marseille
A.D. série C    F°19 et 20 Digne
D. D. E. des AHP.
Chroniques du Pays de Thorame-Haute           F. Jaume  2001
Gaston Roux, ancien Conseiller Général
Recherches internet      P. Giraud

Conclusion personnelle

            Si le pont du Moulin s’est attaché à Ondres durant quelque 200 ans, il fait maintenant partie du patrimoine de Thorame-Haute, sur la route de la vallée du Ht Verdon. Il représente pour nous tous un vestige prestigieux quant à son emplacement, sa construction, sa présence sur le site.

            Bien que classé M.H. il présente aujourd’hui un état de dégradation dans un complet délabrement mettant en péril sa structure actuelle. Depuis plusieurs décennies, aucune rénovation ne lui a été consentie. Chaque jour qui se fait, une pierre tombe, une poignée de terre s’effrite.

            Faut-il«imaginer l’inimaginable» c'est-à-dire laisser le temps faire son travail destructeur?

            Faut-il que «l’inimaginable» survienne et se transforme en fatalité?

            Sachons alors saisir notre imagination pour sauver ce vestige à nous tous et à notre région.

C’est le souhait que je formule.

F. Jaume          Février 2011
Président de l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Culturel de Thorame-Haute


Thorame-Haute, le 4 septembre 2012

Lettre ouverte

A l’attention de Monsieur Otto-Bruc, Maire de Thorame-Haute

Monsieur le Maire,

Suite à diverses discussions que j’ai eues au sein de l’Association pour la sauvegarde du patrimoine culturel de Thorame-Haute, notamment avec Monsieur Félix Jaume, et à quelques constatations faites encore récemment sur place,  puis-je vous demander de porter à l’ordre du jour d’un de vos prochains conseils l’examen des possibilités de restauration et de conservation du pont du moulin ou pont de Serpegier et de la scierie hydraulique attenante. La constitution d’un dossier en vue de l’obtention de subsides me semble primordiale.

En effet,

- cet ensemble fait partie depuis longtemps (17ème siècle) du paysage de la commune et est admiré et photographié par tous les voyageurs de la D908.

- Il a été classé Monument Historique le 25 mars 1977 et fait partie des ponts remarquables du département des Alpes de Haute Provence. Il apparaît même discrètement sur des cartes postales de Provence sans indication de provenance. Mais les experts reconnaîtront aisément qu’il s’agit bien du pont de Thorame.

- Malgré cette protection virtuelle et bien qu’il ait résisté aux crues du Verdon, à l’absence d’entretien et à l’envahissement par des végétaux de toute sorte, il se dégrade de plus en plus, au point de devenir dangereux et il risque même de disparaître à tout jamais, comme le montrent les quelques documents joints.

Les anciennes photos et cartes postales prouvent que:

- les dégradations ne datent pas d’hier,

- les parapets du pont ont été rehaussés , probablement à l’époque de l’exploitation de la scierie….ce qui a sans doute accéléré sa dégradation….

Mais quand on l’observe de plus près, on  se doit de constater que :

- si les fondations du pont sont encore très solides (merci à l’entrepreneur d’origine) , les arbres et la petite végétation qui se sont enracinés entre les pierres des parois sont en train d’accélérer sa destruction, et cette fois, son démantèlement par l’intérieur, au cœur même de la construction.

- Le bâtiment de la scierie, qui fait partie de l’ensemble, ou tout au moins de ce qu’il en reste, subit malheureusement aussi les assauts du temps et aurait également besoin de travaux d’entretien .

Je sais que restaurer est particulièrement coûteux et donc impossible sans subsides, subventions ou souscriptions.

Mais en attendant de les obtenir, ne serait-il pas possible d’envisager d’entreprendre les petits travaux indispensables, les plus urgents, à savoir la suppression de la végétation enracinée , l’élagage et sécurisation du pont ?

Je ne suis très certainement  pas le seul à tenir à ces deux vestiges de la vie ancienne de notre belle commune qui ne devrait pas manquer de bonnes volontés, prêtes à y travailler.

C’est le patrimoine de tous les habitants de Thorame-Haute !

Je vous remercie d’avance pour tout ce que vous ferez à ce sujet.

Veuillez agréer, Monsieur le Maire, l’expression de mes sentiments distingués.

Marc Jauniaux,


voir aussi
top

Id
Liens
Remarques

Vues aériennes
top

cliquez sur les photos pour les agrandir.
© Photos : MJX, sauf indication contraire.


Vues panoramiques
top

cliquez sur les photos pour les agrandir.
© Photos : MJX, sauf indication contraire.



Pont du moulin - (16-05-2011)

Photos
top

cliquez sur les photos pour les agrandir.
© Photos : MJX, sauf indication contraire.


pont du moulin
(29-06-2014)
pont du moulin
Thorame-Haute
04 - Alpes de Haute Provence (FR)

pont du moulin
(29-06-2014)
pont du moulin
Thorame-Haute
04 - Alpes de Haute Provence (FR)

pont du moulin
(29-06-2014)
pont du moulin
Thorame-Haute
04 - Alpes de Haute Provence (FR)

Ancienne scierie hydraulique
et pont de Serpegier (01-11-2010)
Thorame-Haute
04 - Alpes de Haute Provence (FR)

Ancienne scierie hydraulique
et pont de Serpegier (01-11-2010)
Thorame-Haute
04 - Alpes de Haute Provence (FR)
?
Vos photos ?

Vieux machins
top

Ancien
Actuel

pont du moulin
(00-1900)
pont du moulin
Thorame-Haute
04 - Alpes de Haute Provence (FR)

pont du moulin
(00-1960)
pont du moulin
Thorame-Haute
04 - Alpes de Haute Provence (FR)

pont du moulin
(00-1960)
pont du moulin
Thorame-Haute
04 - Alpes de Haute Provence (FR)

pont du moulin
(00-1900)
pont du moulin
Thorame-Haute
04 - Alpes de Haute Provence (FR)

pont du moulin
(00-1900)
pont du moulin
Thorame-Haute
04 - Alpes de Haute Provence (FR)

pont du moulin
(00-1905)
pont du moulin
Thorame-Haute
04 - Alpes de Haute Provence (FR)

pont du moulin
(00-1908)
pont du moulin
Thorame-Haute
04 - Alpes de Haute Provence (FR)

pont du moulin
(01-1910)
pont du moulin
Thorame-Haute
04 - Alpes de Haute Provence (FR)

pont du moulin
(01-1916)
pont du moulin
Thorame-Haute
04 - Alpes de Haute Provence (FR)

pont du moulin
Peinture sur carton de Paul Léveré, peintre officiel de la Marine. (00-1930)
pont du moulin
Thorame-Haute
04 - Alpes de Haute Provence (FR)

la scierie
connue aussi comme le moulin, le pont du moulin, le pont "romain". (00-1900)
pont de Serpegier
Thorame-Haute
04 - Alpes de Haute Provence (FR)

Scierie et pont
connue aussi comme le moulin, le pont du moulin, le pont "romain". (00-1930)
pont de Serpegier
Thorame-Haute
04 - Alpes de Haute Provence (FR)

Liens divers
top

merci de nous communiquer de nouveaux liens.

Id
Liens
Remarques
85
Thorame-Haute - le pont du moulin
http://fr.wikipedia.org/w...
Le pont du moulin ou pont "romain" ou pont de Serpegier.
2061
Les ponts des Alpes de Haute Provence
http://fr.wikipedia.org/w...
dont le pont du moulin ou pont "romain" ou pont de Serpegier.
2062
pont du moulin ou pont "romain" ou pont de Serpegier ou (ancien) pont d'Ondres

top